Pour des enfants pas comme les autres mais qui, comme les autres, sont des enfants…

© Le Régional de Cosne – édition du 15/03/2017


Réservation possible : jusqu’à jeudi par mail à mots-pour-maux-d-enfants@hotmail.fr avec nom de réservation + nombre de personnes + N° portable (en cas d’annulation) et pour vendredi au 06.03.05.73.39. Merci

mistrals-affiche-mpme

SYNOPSIS :

Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Ils vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie.

Avec beaucoup de sérénité et d’amour ces cinq petits bouts d’Homme nous montrent le chemin du bonheur.

Un film à hauteur d’enfant, sur la vie tout simplement.

 

Note de la réalisatrice
« J’ai d’abord écrit un livre sur ce que j’avais traversé : Deux petits pas sur le sable mouillé. A travers le parcours de ma fille Thaïs, atteinte d’une maladie incurable, j’ai réalisé qu’une belle vie ne se mesurait pas au nombre d’années. A travers son parcours et sa manière de vivre sa vie, j’ai un peu redécouvert mon âme d’enfant et réappris à me soucier seulement de ce qui se passe dans l’instant. Ma fille n’avait rien d’extraordinaire, elle était juste une enfant face à une situation difficile, qui avait appris à la gérer, et cela ne l’avait pas empêché d’aimer la vie. Je me suis dit alors qu’il fallait le montrer autrement, et surtout laisser la parole aux enfants. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un documentaire qui était pour moi le seul moyen de leur rendre la parole.
Avec une infinie pudeur, sans pathos ni angélisme, nous avons donc décidé de donner la parole exclusivement à des enfants. Des enfants qui continuent à rire, jouer, se disputer, rêver. À aimer la vie et l’aimer même si… Et qui nous invitent, nous adultes, à vivre comme eux l’instant présent. C’est alors, dans cette juste proximité, en nous mettant à leur hauteur, au sens propre comme au sens figuré, que l’on recueille leur parole, comme le plus précieux des cadeaux ».

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :